.10x10 trans 0

mod TOP carte

10x10 trans 0

Abrogation du jour de carence

Publié dans Sections syndicales 93

signe2018d fo9303 mars journal FO93À l’attention de Monsieur Laurent RUSSIER, Maire de Saint-Denis.

Saint-Denis le 20 mars 2018

Objet : demande d’abandon du projet de mise en œuvre d’une journée de carence contre les personnels communaux de Saint-Denis.

 

Monsieur le Maire,

 

Dans un récent courrier à destination des habitants de la ville de Saint-Denis, vous avez dénoncé la politique du gouvernement Macron qui multiplie les mesures contre la population, notamment avec un plan de destruction de la Fonction publique, de destruction de l’ensemble des services publics.

Dans ce courrier, vous invitez à participer à la mobilisation le 22 mars à l’initiative des organisations syndicales de la Fonction publique CGT – FO – FSU – SUD – FAFP – CFCT – CFE CGC.

La mobilisation du 22 mars est en effet d’une grande importance. Appelée nationalement dans les trois versants de la Fonction publique (Etat, Hospitalière, Territoriale), avec une unité syndicale très large, avec des revendications précises, elle représente un point d’appui majeur pour faire valoir les revendications, pour regrouper les forces contre ce gouvernement pour gagner. Ceci est à ce point vrai que de nombreux secteurs au-delà de la Fonction publique s’en saisissent pour à la fois défendre les services publics, dont l’existence et la qualité est un enjeu pour tous, et à la fois faire valoir leurs propres revendications qui rejoignent les revendications des fonctionnaires.

Monsieur le Maire, nous nous permettons de vous rappeler les revendications des fonctionnaires et agents du service public pour lesquelles ils seront massivement en grève et en manifestation le 22 mars :

  • Le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat, le dégel immédiat de la valeur du point d’indice et l’augmentation du pouvoir d’achat
  • L’abrogation du jour de carence
  • Des créations d’emplois statutaires indispensables au bon fonctionnement du service public
  • Un plan de titularisation et des mesures fortes contre la précarité
  • Une amélioration des conditions de travail
  • La préservation et l’enrichissement du Statut Général des Fonctionnaires.

Monsieur le Maire, vous le voyez le refus de la journée de carence est au cœur de la journée du 22 mars.

Or, le syndicat FO des personnels communaux de Saint-Denis vient d’informer notre Union Locale que vous envisagez de mettre en œuvre la journée de carence contre vos personnels communaux.

Monsieur le Maire, rien ne vous oblige à mettre en œuvre une telle mesure. Bien d’autres communes ont décidé de ne pas la mettre en place. Certes pour cela, ce sont bien souvent les personnels communaux avec leurs syndicats qui se sont mobilisés ou qui se mobilisent pour que le Maire ne mette pas en œuvre une mesure directement dirigée contre les personnels et le service public.

Monsieur le Maire, c’est la raison de notre écrit aujourd’hui. Si vous soutenez les services publics, si vous soutenez les personnels et leurs syndicats qui se mobilisent pour défendre les conquêtes sociales de ce pays, alors vous déciderez de ne pas être le relai de la politique Macron sur la ville. Alors vous reviendrez sur votre projet de mise en place de la journée de carence contre les personnels communaux. C’est notre demande.

Bien évidemment, nous sommes tout à fait disponibles pour venir vous rencontrer et ainsi poursuivre la discussion.

En attendant nous continuons à jeter toutes nos forces dans la préparation de la puissante mobilisation contre ce gouvernement et sa politique le 22 mars.

 

Pour l’UL FO de Saint-Denis
Joseph ZAPPALA, secrétaire général

 

 totop scroller b

10x10 trans 0

logo FO93.FR Union Départementale Force Ouvrière de Seine-Saint-Denis