.10x10 trans 0

mod TOP carte

10x10 trans 0

Déclaration SNUDI FO93

Publié dans Sections syndicales 93

logo snudiFO93 200pxpic 200 blog sectionDéclaration des 250 participants au congrès du Snudi FO 93 - Les adhérents du Snudi FO 93 réunis en congrès s’adressent à leurs collègues du département :

Préparons dès maintenant les conditions de la réussite d’une puissante mobilisation interprofessionnelle avant la ratification des ordonnances, pour faire valoir nos revendications !


Réunis le 19 octobre en congrès, nous nous félicitons de la réussite incontestable de la mobilisation du 10 octobre à l’appel des fédérations syndicales de fonctionnaires (et soutenue activement par de nombreux secteurs du privé) contre les mesures annoncées par le gouvernement dans la fonction publique, avec 400 000 manifestants dans le pays et des taux de grévistes très importants.

En effet, les fonctionnaires n'acceptent pas les mesures engagées : gel du point d’indice, remise en cause des statuts, jour de carence, salaire au mérite, hausse de la CSG, remise en cause des retraites, licenciement massif de contrats aidés, suppression de 120 000 postes… autant de mesures visant à faire encore des économies gigantesques sur le dos des fonctionnaires et agents publiques, et donc contre les services publiques eux-mêmes.

Le fil à plomb de cette politique, c’est la dérèglementation à tout va pour dégrader encore les conditions de travail et baisser les salaires telle qu’elle est organisée par les ordonnances Macron de pulvérisation du code du travail.

C’est pourquoi, nous inscrivons la réussite de la mobilisation du 10 octobre dans la préparation de la mobilisation interprofessionnelle qui se prépare en novembre pour bloquer les ordonnances, avant la ratification de celles-ci.

Les revendications des salariés
du public et du privé doivent être satisfaites.

Ainsi, nous invitons nos collègues à préparer dès maintenant les conditions de la réussite d’une puissante mobilisation interprofessionnelle qui aura lieu en novembre avant la ratification des ordonnances, à préparer la grève en échangeant entre collègues, à diffuser les communiqués en salle des maîtres, à prendre position en équipes en listant toutes les revendications qu'ils jugeront nécessaires et à le faire savoir aux autres écoles, notamment en informant les syndicats.

Au quotidien, nous invitons les collègues à utiliser le syndicat pour chaque problème rencontré. Nous invitons à se saisir notamment des registres du CHS-CT (instance par ailleurs menacée par les ordonnances Macron) pour chaque situation où l’hygiène, la sécurité, les conditions de travail, sont dégradées et à envoyer au syndicat une copie.

  • Retrait des ordonnances
  • Défense du statut général et des statuts particuliers de la fonction publique
  • Augmentation des salaires par l’augmentation du point d’indice de 16%
    (pour compenser la perte de pouvoir d’achat depuis 2000)
  • Non au jour de carence
  • Non à l’augmentation de la CSG
  • Pas touche au code des pensions civiles et militaires (notre régime de retraite)
  • Non au licenciement des contrats aidés
  • Création des postes nécessaires
  • Stop à la territorialisation de l’École :
    arrêt de la réforme des rythmes scolaires, 4 jours par semaine sur 36 semaines pour tous !*

* Concernant la réforme des rythmes scolaires, nous invitons les collègues à poursuivre la signature de pétitions et/ou d’adoption de motion d’école demandant le retour à la semaine de 4 jours sur 36 semaines (avec copie au syndicat)


Adoptée à l’unanimité

•••

 

 

 

Les ordonnances Macron et contre-réformes
dans l’Éducation nationale…
Une même logique !

 

 
ORDONNANCES >
 
LEUR TRADUCTION
CHEZ LES ENSEIGNANTS...
 
         
  La facilitation des licenciements >   Dès cette rentrée, licenciement de plusieurs dizaines de milliers de collègues en contrats aidés  
         
  La définition des “droits”, des salaires, de l’organisation et du temps de travail, au niveau de l’entreprise >   La disparition de l’inspection au profit des “rendez-vous de carrière” et “l’accompagnement”, pour imposer aux personnels de se conformer au projet local.
Ceci permettant d’ouvrir la voie à un salaire au mérite (au moment où dans la fonction publique s’engage une différentiation du point d’indice entre les 3 versants de la Fonction publique)
Poursuite de la réforme des rythmes scolaires avec renforcement du pouvoir des communes pour décider du calendrier scolaire et des Projets Educatifs De Territoire (PEDT)
[Ceci s’appuyant sur le fait que d’ores et déjà, des recteurs mettent en place leur propre calendrier scolaire]
 
         
  Les indemnités décidées au niveau de l’entreprise >   Pour information, le projet de décret concernant les remplaçants prévoyait une différenciation des modes de versements de l’ISSR et des droits des remplaçants. La mobilisation a au moins permis de supprimer cela dans le décret.  
         
  La primauté à l’accord d’entreprise contre l’accord de branche >   Remise en cause des diplômes nationaux (notamment le Baccalauréat) en généralisant le contrôle continu pour en faire un « repère » maison et non un diplôme reconnu par les conventions collectives  
         
  La fusion des instances représentatives du personnel : suppression des comités d’entreprise, des délégués du personnel, des délégués syndicaux, des CHS-CT >   D’ores et déjà remise en cause de la CAPD par la suppression de l’évaluation chiffrée, donc remise en cause du principe du barème et des promotions contrôlés par les élus CAPD. A terme, suppression des CAPD, des CTSD, du CHS-CT ?  
         
  Donc affaiblissement des syndicats : dégradation fulgurante des conditions de travail, pressions de plus en plus importantes sur les salariés car affaiblis dans leur possibilité de faire valoir leurs droits… >   … Aucune raison que cela ne se traduise pas de la même manière.  
         
  Donc Casse du Code du travail et des conventions collectives… >   Donc Casse du statut général et des statuts particuliers (donc celui de PE) de la Fonction publique…  
         
         

 

 logo snudiFO93 200px

Snudi FO 93

Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs, Professeurs des Écoles, AVS,EVS
Espace Maurice Nilès - 11, rue du 8 mai 1945 - 93000 Bobigny
Tel : 01 48 95 43 73 / Fax : 01 73 79 22 76/
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Site : www.snudifo93.net

 

 

 totop scroller b

10x10 trans 0

logo FO93.FR Union Départementale Force Ouvrière de Seine-Saint-Denis