.10x10 trans 0

mod TOP carte

10x10 trans 0

La grande illusion

Publié dans Sections syndicales 93

Octobre 2018 section syndicales FO93logo fo icts surete aeroportuaire 200pxVous avez bien noté la colère qui gronde chez vos collègues, et peut-être en vous-même ; il faudrait être aveugle pour ne pas la voir.

Vous êtes mécontents ?
Vous avez bien des raisons de l’être.


Le salaire qui stagne alors que les patrons se remplissent copieusement les poches, les plannings, les régules, les conditions de travail, les uniformes… il y en a tant qu’on ne peut les nommer toutes.

 

Alors vous vous dites ... avec fatalisme :
(et sans doute d’autres avec vous)

4 avatars“On ne peut pas y faire grand-chose, 
c’est mieux que le chômage, 
et puis, c’est un CDI !”


Un CDI, vous êtes sûrs ?

avataracravateQui dit “CDI” dit sécurité de l’emploi.
Mais, si vous ratez la certification plusieurs fois…
Au-revoir !

 

Vous connaissez un autre métier (payé au même prix) où on est à la merci d’un examen tous les trois ans ?
D’autant qu’il suffit de durcir l’épreuve pour dégraisser les effectifs pour pas cher…
Rappelez-vous également que la loi EL KHOMRY, renforcée par les ordonnances MACRON, facilitent désormais le licenciement du salarié.
Désormais, les CS mettent des manquements physiques aux agents, plus seulement à l’entreprise.
À 750 euros l’amende max, il vous suffit d’en avoir deux dans le mois pour venir travailler gratuitement. Et vu le flou de certaines procédures et vos conditions de travail, ça peut aller vite !

 

Exemple :

Le bagage ciblé pour ouverture, c’est l’agent ou le passager qui l’amène à la table de fouille ?
“C’est l’agent disent les CS” Sauf que la sécurité sociale ne reconnait pas toujours la manutention des bagages (et les accidents ou maladies pouvant en découler) comme faisant partie de vos fonctions.
Et ICTS ne se gêne pas pour contester de plus en plus souvent les AT et restrictions médicales.
Alors ? Alors amende si vous ne les portez pas. Pas de prise en charge si vous vous faites mal en les prenant.
Perdants, de toutes les manières…
La procédure en cas de découverte d’une arme au cours d’une palpation ?
Ne cherchez pas, il n’y en a pas. Pas d’écrite, en tout cas. Facile d’être pris en défaut, non ?
Et ce n’est pas tout : une ouverture considérée comme bâclée, une inattention à l’écran, une palpation dite “un peu glissée”, une altercation avec un PAX ou un badgé… Les sanctions peuvent vite arriver, côté CS ou côté ICTS. Rendez-vous, vous êtes cernés !

La vérité, c’est qu’on vous a placés en équilibre sur une corde raide, à la merci du moindre souffle de vent.
Et, croyez-nous, avec les PIFS du futur du 2E porte K avant fin-juin 2019, le vent va souffler de plus en plus fort…

Tout ça pour quoi ?

Le salaire n’est pas au rendez-vous (rappelez-vous le montant de notre prime de participation), les perspectives d’évolution sont maigres, les augmentations de contrat refusées, les heures supplémentaires plafonnées…
C’est vrai que vous avez eu droit à un magnifique mug à 1 euro avec trois chocolats qui se battaient en duel à l’intérieur. Le bonheur, quoi...

Pendant ce temps-là...

La fortune du propriétaire d’ICTS passait de 270 à 400 millions d’euros selon le magazine Challenge, grâce à ICTS. Grâce à vous.
Parce qu’il s’en vante, en plus. Remarquez, il a raison. Tant qu’on le laisse faire...

 

Vous êtes qui ? James Bond ?

Une certification à repasser tous les trois ans, deux agréments également renouvelables, une formation continue, des tests internes, des tests DPAF, une surveillance caméra... énumérez tout cela à n’importe qui et vous verrez ce qu’il vous dira...
Mais vous êtes juste un agent de sûreté aéroportuaire payé une poignée de cerises...

 

Mais les conditions de travail tiennent la route, au moins ? Non !

Prêt de main d’œuvre à l’aviation, gardiennage, problème d’effectif, de plus en plus de passagers, de moins en moins de PIF, manque d’opérateurs...

Inutile d’espérer un A/R sans désarmer les postes dans ces conditions. ICTS trouve des “solutions”, on recrute des contrats pros payés un Smic pour faire le boulot et souffrir avec nous, mais pour ce qui est d’augmenter le contrat des CDI à temps partiel et former les CDI qui sont “semi” à l’écran… faut pas rêver.

Et ça n’est pas fini : la galère pour pointer la prise de service avec des badgeuses HS, les agents qui travaillent avec des pantalons déchirés, les femmes enceintes qui n’ont qu’une chemise, les salles de pause qu’on partage avec l’aviation et la sécurité CESG, les casiers cassés et au ras du sol, les fontaines dégoûtantes, les poubelles pas vidées, les cafards, rats, moucherons qui s’invitent à la fête en fonction des saisons et de la température…

Franchement, qui mérite de travailler dans de telles conditions ? Vous ?

Quand un chef d’équipe se prend la tête à deux mains pour envoyer la moindre pause repas, c’est le signe qu’on est bien proche du fond. Regardez-les, vos chefs d’équipe, condamnés au miracle tous les jours et crucifiés quand le miracle ne vient pas. Faire tout avec rien. Si on échoue, c’est qu’on est un mauvais.

 

Vous la reconnaissez ?
La vieille méthode ICTS...

 

Vous pouvez vous résigner...
Vous pouvez être fataliste...
C’est dommage. Mais si c’est votre choix...

Au moins, ne vous illusionnez pas.


Et si c’est plutôt de la revolte que vous éprouvez,
alors logo fo icts surete aeroportuaire 200pxest la !
Rejoignez-nous dans l'action.

 

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de nos projets dans nos prochains tracts.

En attendant : Respectez STRICTEMENT vos procédures !

Ne prenez pas le risque de prendre une amende (à payer de votre poche) juste pour aller plus vite et éviter un temps d’attente à ceux qui ne font rien pour vous simplifier la tâche.

 

 

 

 totop scroller b

10x10 trans 0

logo FO93.FR Union Départementale Force Ouvrière de Seine-Saint-Denis