L’annonce par le 1er ministre de l’utilisation du 49/3 démontre l’arrogance de ce gouvernement à l’égard des salariés qui se sont mobilisés pendant 3 mois avec le soutien de plus de 60 % des Français. 

Ce coup de force un samedi soir démontre une atteinte à la démocratie sans précédent. 

Ce gouvernement qui n’a aucune confiance en sa majorité et qui se moque de la représentation nationale impose la baisse des retraites à l’ensemble des Français. 

L’URIF FO s’oppose à ce coup de force et demande le retrait du texte. Elle appelle à une réaction immédiate des travailleurs et de toutes les organisations qui se sont mobilisées depuis des mois. 

Dès lundi les organisations d’île de France communiqueront pour une réaction très rapide. 

L’URIF FO considère que depuis le début ce gouvernement nous a trompé et n’a jamais voulu la concertation. 

Nous prendrons nos responsabilités…. dans la rue. 

Paris, le 29 février 2020