Amplifier la mobilisation

14 Fév 2020 | Actu FO régionale et nationale

RETRAIT DE LA “RÉFORME MACRON-PHILIPPE !”

Pourquoi faut-il s’unir et amplifier la mobilisation contre le projet de casse de nos retraites ?

Alors que le pays se révolte, que des centaines de milliers de salarié.e.s, de retraité.e.s, de jeunes sont en lutte, le gouvernement s’acharne à imposer son projet de casse de nos retraites. Et pour ce faire, il utilise tous les ressorts antidémocratiques : la violence la répression et le mensonge !

Parce que c’est un projet profondément injuste et volontairement complexe. Vous savez à quel âge vous allez partir en retraites ? Avec quelle pension ? D’âge pivot, en âge légal on nous enfume et ce n’est certainement pas avec les explications du gouvernement que vous pourrez vous faire une idée précise… Ce qui est certain c’est qu’il s’obstine à porter une réforme qui détruirait nos régimes de retraites et par là même le contrat social issu du Conseil National de la Résistance en 1945.

Parce que le gouvernement veut nous l’imposer coûte que coûte au mépris de la démocratie. Le gouvernement refuse d’entendre les voix pourtant majoritaires qui s’élèvent pour exiger le retrait de ce projet. L’âge d’équilibre sera inscrit dans la loi, imposant le recul de l’âge de départ en retraite à 64 ans et plus, le soi-disant régime universel sera en fait constitué de 5 régimes distincts, la baisse des pensions versées sera incontournable. Dans le même temps, il tente de passer un projet de loi incomplet à l’assemblée, puisque 29 ordonnances comportant pour certaines des éléments structurants seront présentées ultérieurement et en procédure accélérée ! De qui se moque-t-on ? 

Déni de démocratie, autoritarisme, mépris, violences policières et judiciaires, répression antisyndicale, sont les seuls arguments de ce gouvernement pour tenter de faire cesser les mobilisations.

Parce que de plus en plus de voix s’élèvent contre ce projet de réforme y compris dans les institutions. Les derniers sondages confirment qu’une très large majorité des Français.e.s (62 %) sont pour le retrait du projet de retraite à points. À l’image de la population, nous sommes plus que jamais déterminés et mobilisés jusqu’au retrait du projet de réforme dont seul le patronat et ses affidés souhaitent la mise en place ! La totalité des instances consultatives des caisses de sécurité sociale et retraite (MSA, CARSAT, CNRACL) ont émis un avis défavorable sur ce projet de loi. Le Conseil d’État émet des réserves très critiques ! Le Sénat s’est opposé formellement à la procédure accélérée de présentation de la Réforme aux parlements.

Parce qu’il cherche à détruite notre système social : A grand renfort de communication, nous avons droit depuis des mois à la même rengaine : “Notre système de retraites est archaïque, les retraité.e.s sont des privilégiés, les femmes vont y gagner …”. Mensonges que tout cela ! Le véritable enjeu de cette réforme des retraites, c’est nous faire travailler plus longtemps, de faire baisser les pensions et d’offrir la gestion des retraites à l’appétit d’entreprises privées. Personne n’est dupe ! C’est un projet de destruction de l’une des composantes majeures du contrat social français depuis 1945 la Sécurité Sociale. 

Elles rappellent leur exigence du retrait du plan Macron-Philippe et réaffirment que les revendications posées permettent d’améliorer le système par répartition :

  • Maintien des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaire !
  • Retraite à 60 ans à taux plein.
  • Taux de remplacement de 75% de la rémunération d’activité sur la base des 10 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pas de retraite inférieure au SMIC !
  • Prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et aménagement des fins de carrière.
  • Augmentation des salaires (dans le public et dans le privé) et du SMIC !
  • Égalité salariale entre les femmes et les hommes.
  • Développement de l’emploi stable, fin de la précarité particulièrement de la jeunesse !
  • Fin des exonérations patronales.
  • Préservation des réserves de tous les régimes de retraite.
  • Comptabilisation des années d’études et de précarité chez les jeunes.

Nous appelons l’ensemble des salariés
à construire l’action avec les organisations syndicales, à partir d’assemblées générales d’entreprise, pour renforcer et élargir la mobilisation

Nous ne sommes pas dupes,
ni la majorité des français qui comme nous refusent ce projet.

Un choix de société est devant nous, alors poursuivons la lutte avec détermination, continuons à élargir la mobilisation, et tou.te.s ensemble : jusqu’au retrait 

justo quis Praesent venenatis, ipsum tempus suscipit