Pour la liberté de manifester

9 Avr 2019 | Actu FO régionale et nationale

Motion de la Commission Exécutive de l’UD FO93

Dans cette situation marquée d’une part par la volonté du gouvernement de poursuivre ses plans destructeurs des conquêtes sociales et d’autre part par la résistance des salariés, chômeurs, retraités qui s’exprime avec force pour bloquer cette politique depuis plusieurs mois et comme en témoigne en ce moment la puissance de la mobilisation chez les enseignants, la CE de l’UD FO 93 se félicite de la résolution du CCN de FO, véritable point d’appui pour combattre.

Elle tient particulièrement à appuyer le passage de la déclaration sur les retraites qui après avoir réaffirmé les revendications FO de refus “d’un régime universel par points remettant en cause les régimes particuliers”, du refus de “toute tentative du gouvernement de reculer encore l’âge de départ à la retraite” ou encore “toute volonté du gouvernement d’allonger la durée d’activité ou d’inciter à retarder l’âge de départ”, précise que :

“Le CCN n’est nullement dupe de l’opération dite de concertation engagée par le gouvernement pour tenter d’associer les organisations syndicales à son projet. FO ne sera la caution d’aucune remise en cause des droits à la retraite. C’est pourquoi le CCN mandate le Bureau confédéral pour exiger du Premier ministre qu’il mette fin à la concertation, publie son projet et entende les revendications de la confédération. Si le gouvernement refuse, la Confédération quittera les concertations. Le CCN mandate le BC et la CE pour lancer une campagne d’information nationale en direction des salariés pour les informer des enjeux, des positions et revendications de Force Ouvrière. Cette campagne d’information et de mobilisation, à l’initiative des syndicats FO, aura pour point d’orgue un rassemblement national en juin ou septembre en fonction du calendrier gouvernemental, dans l’objectif de préparer le rapport de force interprofessionnel et, si nécessaire, la grève pour défendre les retraites et mettre en échec le projet gouvernemental. Le CCN mandate le BC pour informer toutes les confédérations de cette initiative et de ses objectifs”.

CCN Force Ouvrière

La CE se félicite du courrier du Secrétaire Général de la Confédération envoyé au Premier Ministre.

De plus, attachée à la défense des libertés démocratiques, l’UD FO 93 tient également à appuyer le CCN de FO quand il déclare que “le CCN condamne toutes les violences et la répression mises en œuvre par le gouvernement contre les manifestations et les manifestants.
Le CCN condamne la multiplication des pressions et intimidations dans les entreprises et administrations contre les salariés et les militants syndicaux*.

Le CCN condamne la loi dite « anti-casseurs » qui remet en cause la liberté de manifester qui est une des libertés démocratiques fondamentale. Cette loi est un dangereux précédent visant la capacité des organisations syndicales à agir et la capacité des salariés à revendiquer. C’est une loi anti démocratique. Le CCN condamne aussi la proposition de loi visant à suspendre les droits au RSA pour les personnes qui se rendent coupables d’exactions lors des manifestations”.

Manifestation à Paris, le samedi 13 avril, pour défendre la LIBERTÉ DE MANIFESTER à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme.

Samedi 13 avril à Paris, à l’initiative de la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) et rejointe déjà par plus de 50 organisations dont nombre d’organisations syndicales, se tiendra une manifestation exigeant du gouvernement l’abandon de cette loi contre la liberté de manifester “qui violent les principes les plus fondamentaux d’un État de droit” (extrait du communiqué de presse).

Nous considérons que cette initiative représente un point d’appui pour défendre notre revendication de retrait de la loi contre le droit de manifester, revendication confirmée à nouveau par le CCN. C’est pourquoi l’UD FO 93 invite ses militants à participer à la manifestation sous les couleurs FO.

Par ailleurs, Les organisations syndicales SUD, CGT, SNES-FSU, SNEP-FSU, FO revendiquent l’arrêt immédiat des procédures disciplinaires et de mutation forcée engagées par la hiérarchie à l’encontre des 4 collègues du collège.

Bobigny, le 8 avril 2019


Union Départementale de Seine-Saint-Denis
1 place de la libération – BP 96 – 93016 BOBIGNY