FO93.fr
UNION DÉPARTEMENTALE FORCE OUVRIÈRE DE LA SEINE-SAINT-DENIS
la force syndicale

CENTRE DÉPARTEMENTAL ENFANTS FAMILLE 93 EN DANGER

15 Fév 2024 | Actu du 93, Tract FO

logo CDEF FO93 feat

J’ai mal à ma protection de l’enfance !

Depuis deux ans, les professionnels et le syndicat FO CDEF 93 ne cessent d’alerter sur la
dégradation des conditions de travail au CDEF 93 qui a un impact non négligeable sur les
conditions d’accueil des enfants confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance de Seine Saint Denis.

Le management autoritaire et brutal mené par la Direction, associé aux projets
successifs en inadéquation avec le contexte actuel du CDEF 93 et les besoins du public
accueilli, se traduisent par des départs massifs et réguliers de professionnels aguerris, investis
dans leurs missions de protection de l’enfance. Cette fuite de diplômés engendre un
épuisement du peu de professionnels qualifiés restants ainsi qu’une perte de sens face à leurs
missions. Cette situation s’est amplifiée par le recours quotidien de vacataires non diplômés
qui, dans un contexte de travail de plus en plus difficile (sureffectifs réguliers, obligation
d’accueil inconditionnel d’enfants quels que soit leurs profils) et au regard du manque de
reconnaissance, ont fui l’établissement public. Aujourd’hui, nous ne pouvons que déplorer la
recrudescence de personnels intérimaires, sur l’ensemble des structures du CDEF 93, ayant
pour conséquence une absence de continuité ainsi que des ruptures néfastes dans
l’accompagnement du public accueilli, déjà morcelés par leur parcours de vie. Cette situation
a, de surcroît, un impact financier exponentiel qui pénalise l’avenir de cette institution.

Dans ce contexte de maltraitance institutionnelle, le CDEF 93 n’est plus en capacité
d’assurer ses missions de protection de l’enfance, eu égard à la bientraitance que
mériteraient les personnes vulnérables confiées par l’ASE 93. Dès lors comment comprendre
que face aux difficultés de recrutement, d’attractivité et de fidélisation, la réponse apportée
par la Direction soit la suppression des acquis sociaux ? Cette suppression ne fera qu’aggraver
la situation avec des répercussions incontestables et délétères sur la qualité de
l’accompagnement et la sécurité du public accueilli.

FORCE OUVRIÈRE APPELLE LES SALARIES
A SE MOBILISER LARGEMENT DEVANT LE SIÈGE DU CDEF 93
MERCREDI 28 FÉVRIER 2024 à 9H00
1-3 promenade Jean Rostand à BOBIGNY

CONTACTS :
Monsieur PAINCHAN (Secrétaire général de l’Union Départementale FO 93) – 01.48.96.35.35 – rf.391713360511of@tc1713360511atnoc1713360511
Madame TESTON (Secrétaire générale FORCE OUVRIERE CDEF 93) – 06.09.64.18.62 – moc.l1713360511iamg@1713360511fedce1713360511reirv1713360511uoecr1713360511of1713360511

Union départementale FO93

1, Place de la libération - 93000 Bobigny
Téléphone
Ouvert de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Formulaire de contact

141 avenue du Maine - 75014 Paris
Téléphone :