CR DE L’URIF FO DU 25 MARS 2020

26 Mar 2020 | Actu FO régionale et nationale

Compte rendu succinct de la réunion du bureau de l’URIF FO du 25 mars 2020

La réunion téléphonée du 25 mars a permis de réunir l’ensemble des secrétaires généraux des UD FO d’IDF et le trésorier de l’URIF FO.

Plan de travail

Le secrétaire général de l’URIF FO a présenté la façon de travailler et a fixé les actions pour la semaine qui vient.

  • Il est tout d’abord rappelé que l’URIF a communiqué notamment sur le comportement gouvernemental et patronal dans le domaine du confinement et du travail.
  • Il a annoncé la conférence téléphonée avec le Préfet de région suite à l’envoi de 2 courriers en sa direction ; l’un de l’URIF FO, l’autre de l’intersyndicale. Cette conférence se tiendra aujourd’hui à 15 heures. Une réunion téléphonée se tiendra également aujourd’hui à 10 heures dans le cadre d’une interrégionale. Il est décidé que c’est Réza Painchan qui assurera les 2 au nom de l’URIF. Un communiqué de presse de notre URIF sortira.
  • Analyses des ordonnances concernant les dispositions dans le domaine du travail. Une analyse rapide sera réalisée aujourd’hui par Pierre Compain. Elle sera transmise à toutes nos structures par Sophie.
  • Communiqués URIF : le secrétaire général rédigera des communiqués pour l’URIF en fonction de l’actualité.

Point de situation dans chacun des départements et point de situation du trésorier pour les finances.

Point de situation dans les départements

Dans le 94 :

  • L’économie et plan de continuité ne doivent pas dégrader la santé des salariés.
  • Nécessité d’équipements de protection pour les activités vitales.
  • Première semaine de confinement, demandes presqu’exclusives sur le chômage partiel ou activité partielle.
  • Rungis possède les moyens et mesures initiés par la direction et les grossistes.
  • Tentatives d’entreprises d’imposer le travail alors que les moyens de protection n’existent pas.
  • Relations avec la Direccte
  • Difficultés dans la primaire.
  • Bâtiment en chômage partiel
  • Transports – problématique
  • La Poste est assez réactive
  • CPAM et CAF fermées au public, télétravail pour les 7 agents.

À défaut de protections masques et gel hydro et gants, il faut faire jouer le droit de retrait.

Dans le 75 :

  • Problèmes majeurs dans les hôpitaux liés au manque de moyens (manque de personnel – masques – blouses – charlottes et même ventilateurs dans les réas)
  • Les problèmes sont encore plus criants dans les cliniques et hôpitaux du secteur du privé (tous ces éléments sont communiqués par les militants de ces secteurs avec lesquels nous restons en contact).
  • Les personnels des banques et groupes de protection sociale sont en télétravail mais les employeurs tentent de les faire revenir au travail sur le chantage à la mission d’intérêt général.
  • Les personnels de la ville de Paris sont impactés. Dans la plupart des directions pas de CHSCT et plus particulièrement à la propreté ; très sollicité avec la direction des affaires scolaires et la petite enfance. Une dizaine de droit de retrait exercés. Les chiffres d’agents atteints du coronavirus sont en augmentation très importante.
  • Paris est surtout une ville de petits commerces d’alimentation où les protections sont inexistantes.
  • Transports difficiles

Dans le 93 :

  • Sur le département, diffusion des communiqués de l’URIF.
  • Les salariés de Roissy subissent le chômage partiel. Ils sont de plus dans le flou concernant les dispositions prises. L’UD est en soutien pour un maintien à 100% du salaire.
  • Loi d’urgence : le gouvernement entre dans le dur, les 6 jours de congés sur accords de branches ou d’entreprises ou sur les RTT en allant jusqu’à 60H de travail par semaine démontrent la volonté d’imposer. Ils sont entrain une nouvelle fois de casser le code du travail, les revendications ne doivent pas être confinées.

Dans le 91 :

  • Courrier adressé au Préfet pour faire le point sur le département en terme de santé des salariés, de protection etc… l’UDR de son côté a adressé un courrier au Préfet sur les problèmes rencontrés dans les EHPAD avec l’oubli total de ces populations et notamment des personnels soignants, des administratifs et des techniques.
  • Communiqué de l’UD sur les transports en commun notamment à Keolis où il y a eu des droits de retrait. Un droit d’alerte y est toujours en cours. 4 cas de covid-19 et la direction ne bouge pas. Appuie de l’UD auprès des camarades qui sont isolés.

Dans le 77 :

  • Courrier adressé au Préfet pour faire part des problèmes rencontrés par les salariés notamment les personnels enseignants à qui on demande d’être volontaires pour faire cours aux enfants des personnels soignants sans matériel pas de gel pas de masques et souvent dans des lieux confinés et non désinfectés.
  • C’est également vrai pour les personnels de sécurité de nettoyage, de la propreté, de la poste, mis en première ligne sans protection. Ce sera une véritable hécatombe pour les postiers, dans les transports et chez les personnels soignants

Dans le 78 :

  • Permanence téléphonique assurée à l’UD. Beaucoup d’appels sur le chômage technique, beaucoup d’interrogations sur le chômage partiel et les dispositions prises.
  • Lettre envoyée au Préfet en insistant sur le secteur de la pharmacie avec les problèmes de transport et livraison des marchandises dans les pharmacies mais aussi du manque de matériel pour la protection des salariés des officines.
  • Concernant le CESER, conférence téléphonée avec la présidente de Région dès aujourd’hui.

Dans le 92 :

  • Confirme qu’il fera l’analyse des ordonnances dès aujourd’hui.
  • Le syndicat FO de la CPAM a réagi pour fermer les structures pour la protection des salariés tout en maintenant le règlement des allocations.
  • Site de pôle emploi fermé.
  • Dans plusieurs entreprises pas de matériel distribué et essai de mettre en place le droit de retrait chez Thalys ou dans des banques.
  • Texte des camarades de l’hôpital Beaujon (manque de masques FFP2). En l’espace de 48H on passe chez les personnels soignants de 300 à 500 contaminations.
  • 2 courriers adressés au Préfet sur la situation des personnels hospitaliers et sur les mandats syndicaux.
  • Carrefour Gennevilliers ; pas de masques ou des masques chirurgicaux qui ne servent à rien, la seule mesure prise est l’équipement des caisses avec vitres de protection – fermeture à 19H et bagarre pour la fermeture le dimanche.
  • Bureau de l’UD toutes les semaines en conférence téléphonée.

Dans le 95 :

  • Les remontées des hôpitaux de Gonesse et d’Eaubonne ne sont pas bonnes. Il faudrait relayer le texte de Beaujon et qui reprendra le texte de l’URIF avec toutes les situations connues en IDF.
  • Faire attention avec le droit de retrait. C’est une démarche individuelle quelle que soit l’entreprise et il faut en aviser la direction pour être dans les clous quand ils vont l’utiliser.

Point de trésorerie

Point sur les différentes subventions et la façon de les repartir avec une acceptation unanime du bureau.

Il est convenu qu’une nouvelle réunion téléphonée du bureau de région se tiendra le mercredi 1er avril à 10 heures.

Il est souhaitable que ce compte rendu soit adressé à nos syndicats dans les départements.

Paris, le 26 mars 2020