Garde d’enfants

25 Mar 2020 | Actu FO du 93

Le dispositif exceptionnel de garde d’enfants soutenu par les Caf

Les préfectures ont mis en place les dispositifs de garde des enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise du Coronavirus. Quelle organisation ? Quel rôle joue la branche Famille ? Eléments de réponses.

Liste des personnels prioritaires

  • établissements de santé publics et privés : hôpitaux, cliniques, centres de santé…
  • les professionnels de santé libéraux : médecins, infirmiers, sage-femme, ambulanciers, pharmaciens, sages-femmes, biologistes…
  • établissements médico-sociaux,
  • établissements accueillant des personnes handicapées,
  • services d’aide et d’accompagnement à domicile,
  • services de soins infirmiers à domicile,
  • centres ouverts pour accueillir les SDF malades du coronavirus,
  • les maisons d’assistants maternels,
  • les personnels des Agences régionales de santé et des préfectures,
  • les agents du ministère de la Santé chargés de la gestion de l’épidémie,
  • les salariés des Eaje maintenus ouverts pour accueillir en urgence les enfants des personnels exerçant une profession prioritaire.

Le dispositif exceptionnel de garde d’enfants, notamment celui destiné aux personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, est mis en place.

Les préfectures organisent les solutions d’accueil prioritaires dans chaque territoire. Les parents concernés sont informés par les gestionnaires des structures pouvant accueillir leur(s) enfant(s).

Tous les Eaje doivent suspendre l’accueil des enfants, mais peuvent ouvrir pour les personnels prioritaires (cf. liste). Les Eaje rattachés à un établissement de santé, social, médico-social ou aux services de l’État chargés de la gestion de l’épidémie restent ouverts, avec malgré tout une organisation interne qui permettra la création de groupes de 10 enfants maximum, sans temps de rassemblement. 

La branche Famille mobilisée

Un portail accessible via monenfant.fr permet à chacun de s’inscrire pour demander une place prioritaire pour son enfant, afin d’aider le préfet à mieux juger les besoins.

Les assistants maternels bénéficieront d’activité partielle, en particulier ceux dont la Mam – Maisons d’assistants maternels – ferme. L’État soutiendra financièrement les crèches publiques ou privées, via les Caf : le soutien a été voté à l’unanimité par le conseil d’administration de la Cnaf.

La Cnaf met en place un soutien financier aux crèches fermées

La branche Famille met en place une aide financière exceptionnelle aux 12 500 crèches financées et fermées par décision des pouvoirs publics pour enrayer la propagation de l’épidémie, et qui voient donc leur équilibre financier fragilisé.

Les crèches financées par la prestation de service unique – Psu – recevront 27 euros par place fermée et par jour pour les crèches publiques et 17 euros par place et par jour pour les établissements privés.

Cette aide, financée par le fonds national d’action sociale (Fnas) de la Cnaf, viendra en complément de l’indemnisation au titre de l’activité partielle, versée pour compenser les salaires des employés contraints à l’inactivité.

en attendant de pouvoir se rendre sur place …