La répression, ça suffit !

13 Mai 2019 | Actu FO du 93

MOTION DE LA COMMISSION EXÉCUTIVE

Samedi 11 mai 2019, à la fin de la manifestation des gilets jaunes, les “forces de l’ordre” ont arrêté une syndicaliste enseignante membre de la Commission Exécutive du SNFOLC 75 pour “outrage au président de la république” et son mari pour “provocation à la rébellion”.

En fait, notre camarade et son mari ont manifesté pacifiquement dans un cortège d’enseignants durant toute l’après-midi du 11 mai.
La Commission Exécutive de l’UD FO93, réunie ce 13 mai, rappelle son soutien plein et entier aux revendications portées depuis des semaines par les enseignants et leurs syndicats FO à commencer par :

  • Retrait du projet de loi Blanquer dit “école de la confiance”
  • Abrogation des réformes du lycée, du Bac et de Parcoursup
  • Retrait du projet de loi dit “de transformation de la fonction publique”
  • Retrait du projet de réforme des retraites, maintien de tous les régimes dont fait partie le code des pensions civiles et militaires.

Avec la FNEC FP FO, l’UD FO75 et les syndicats enseignants parisiens, la CE de l’UD FO93 condamne à nouveau l’usage systématique par le gouvernement de la répression à l’égard des manifestants, répression qui dure depuis plusieurs mois et qui a passé un nouveau cap ces dernières semaines, notamment le 1er mai.


La CE de l’UD FO93 exige l’arrêt immédiat de toute poursuite à l’encontre de notre camarade et de son mari. Nous ne sommes pas dupes de cette répression ordonnée par le gouvernement pour faire refluer les mobilisations sociales.
La CE de l’UD FO93 soutient les mobilisations engagées pour obtenir satisfaction sur les revendications et exige que cesse toute forme de répression.
La CE de l’UD agit et agira toujours pour le droit de manifester, pour les libertés individuelles et collectives.

Bobigny, le 13 mai 2019


UNION DÉPARTEMENTALE FORCE OUVRIÈRE
DE LA SEINE-SAINT-DENIS